Château d’eau et Réservoir

Nous intervenons sur des réservoirs d’eau potable et des châteaux d’eau de toute taille. Leurs principal enjeu est la mise en place d’une étanchéité durable. Ce type de structure doit supporter des masses très lourdes. Elles ont tout intérêt à entretenir et renforcer régulièrement le béton, et protéger les aciers.
Ce type d’ouvrage nécessite une grande variétés d’opérations. Ce qui requiert des moyens humains conséquents. À ce titre, PAV-SIMON à su démontrer sa capacité à entreprendre des chantiers de grandes envergures. En effet, nous avons gagné la confiance de nombreuse collectivités et syndicats, en réalisant des travaux de réhabilitation en résines armées.

Étanchéité de la cuve

L’étanchéité de la cuve est assurée par un revêtement adhérant renforcé avec du tissu de fibre de verre. Pour cela, l’étape clef est la préparation du support. En fonction de l’état de l’ancien revêtement, un décapage haute pression sera préconisé.
La particularité de PAV–SIMON réside dans son moyen d’application :
Nous sommes parmi les rares entreprises à mettre en œuvre mécaniquement les revêtements stratifiés et ainsi apporter à nos clients une meilleure régularité d’application de la résine avec un temps de réalisation optimisé.

La qualité du revêtement obtenu dépend également :

  • Du type de résine employé (viscosité) et sa capacité à imprégner « à cœur » les structures en fibre de verre (déterminant pour les résistances chimiques et au vieillissement du complexe)
  • Du ratio verre/résine suivant les critères à retenir (étanchéité, absorption)
  • Des conditions d’applications (température, hygrométrie)
  • De la formation et de l’expérience du personnel
  • Des matériels de mise en œuvre (machine d’application bi-composant à chaud, à la place du travail manuel, pas de risque d’insertion de solvant)

De plus, un contrôle régulier et rigoureux est indispensable pour s’assurer de la qualité de l’application. Nos contrôles seront réalisés conformément aux respects de l’assurance Qualité Interne PAV-SIMON et cela indépendamment des contrôles que le Maitre d’ouvrage pourrait réaliser par un organisme extérieur.

Notre usine situé à LA-REMAUDIÈRE est capable de fabriquer tous les équipements de serrurerie, en composite ACS ou en inox.

Traitement des aciers

La réhabilitation extérieur des réservoirs d’eau potable et des châteaux d’eau demande un savoir-faire exigent. Les bétons se dégradent par des phénomènes naturels, accélérés par différents processus :

  • La carbonatation
  • La pénétration des chlorures
  • La présence de sulfates
  • L’action de l’eau en mouvement
  • L’effet du gel et du dégel
  • La réaction sulfatique interne
Ce qui annule la passivation des armatures et entraîne leur corrosion. Les réservoirs sur tour sont tout particulièrement concernée, car la corrosion de leurs armatures fragilise la structure déjà soumise à des charges colossales.
Notre solution est de sonder l’ensemble des surfaces à traiter pour y déterminer les zones d’aciers corrodés. S’en suit un décapage manuel des épaufrures. Nous dégageons ensuite les fers corrodés par piquage jusqu’aux aciers sains. Les fers sont décapés et les parties trop faibles sont sectionnées.

Enfin nous remplaçons les armatures avant de reboucher au mortier.

Ainsi la structure bénéficie d’une armature solide et repassifiée. Ce qui rallonge la durée de vie de la structure.

Rénovation extérieur

Dans la continuité des travaux de reprises des aciers corrodés, un revêtement extérieur peut être appliqué à la surface de l’ouvrage. Ce voile permet de rallonger considérablement l’intégrité du béton. Il pare les phénomènes de corrosions en créant une barrière protectrice. C’est le meilleur moyen de prévenir les chutes de bétons éclatés. Cette opération fait généralement suite au traitement des aciers corrodés. La prestation comprend :

  • Le décapage haute pression (500 bars) ou très haute pression (2500 bars)
  • Le traitements des aciers
  • Application d’un anticryptogamique
  • Application d’une couche de primaire
  • Application d’une couche intermédiaire
  • Insertion d’une toile non-tissée
  • Seconde couche de revêtement semi-épais
  • Contrôle et corrections éventuelles.

Dans certains cas, en plus de ces opérations, nous rajoutons une couche d’anti-graffiti sur une hauteur de 2.50m.

PAV-SIMON vous recontacte

    En envoyant ce message vous acceptez de recevoir des informations de la part de PAV-SIMON, dans le cadre de votre demande ou sur nos offres.

    *Champs obligatoires